À la découverte des bois qui coulent!

La densité

Si l’on peut admettre que généralement le bois flotte, cette proposition n’est pas toujours vraie!
En prenant des conditions de température et de pression courante, l’eau a une masse volumique d’environ 1000kg/m3.
La grande majorité des bois sec (12% d’humidité) que nous utilisons présentent une masse volumique inférieure les faisant flotter, néanmoins certains ont une masse volumique supérieure. Dans ce dernier cas, ils coulent

Les bois de fer

C’est le cas de l’Azobé (1100Kg/m3), de l’Ébènes (1200Kg/m3), de l’amourette (1200Kg/m3) ou encore le Gaïac (1400Kg/m3).
Ces essences souvent surnommées « bois de fer », ont une structure fibreuse interne plus dense les rendant plus résistant mais aussi plus dure à travailler. Ils sont généralement plus couteux. Ces matériaux sont utilisés en ébénisterie, marqueterie, lutherie ou même pour l’accastillage (petites pièces de bateau).

 

Couteau avec manche en bois de fer
Couteau avec manche en bois de fer
Gaïac
Gaïac
drôle de carré
« drôle de carré » structure en azobé au parc Mallet Stevens Roubaix © photo colpaert
Armoire ancienne en ébène
Armoire ancienne en ébène

 

Partagez ce post :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *